Sur Terre on a mis le paquet pour détruire nos animaux mais en mer, l’Homme s’est également surpassé. La population des poissons chute à un taux effrayant, on a déjà perdu 90% des grands poissons depuis 1950 et selon les prévisions, d’ici 40 ans, tout les stocks de poissons pourraient s’effondrer . On n’a pas lésiné sur les moyens, et moins il y a de poissons, plus les techniques de pêche deviennent extrêmes. Des bateaux démesurés qui raclent le fond des mers emportant tout sur leur passage, pêche au cyanure, à l’explosif, c’est la grande braderie …

Nos océans sont également touchés par la pollution bien évidemment. Nos déchets industriels, pesticides, engrais, mégots de clopes, pétrole … finissent dans nos océans. La palme revient à nos sacs et bouteilles plastiques qui représentent 80% des déchets retrouvés en mers. Grâce aux courants marins, ils se retrouvent ensemble pour former le 7éme continent au cœur de l’Océan Pacifique, d’une superficie de 5 fois la France. En certains endroits, ces déchets plastiques sont en quantité 10 fois supérieurs à celle du plancton. C’est tout la chaîne alimentaire qui est affectée, le poisson contaminé sera mangé par de plus gros prédateurs dont l’Homme …

Ce print réalisé en 50 EXEMPLAIRES est comme tout à chacun unique car j’ai pris soin pour chaque print de réalisé un fond différent. Il vous sera livré, par colissimo après cette période de confinement, avec quelques stickers pour aigailler votre rue.

INFO : A2 (42 x 59,4 cm) SUR PAPIER HAHNEMÜLE MUSEUM ETCHING 300 GR – BORDS FRANGÉS SUR LES 4 CÔTÉS – 105 EUROS TTC